SAUVÉS PAR LA MAIN DE L'HOMME

« Volée de piafs », association basée à Languidic dans le Morbihan, oeuvre à sauver les animaux en détresse. Didier Masci, le fondateur, s'est lancé dans cette aventure après la tragédie d'Erika, qui toucha durement les oiseaux marins de la côte Morbihannaise. Soigner et protéger les oiseaux tout d'abord, puis toutes les espèces animales, l'anti-spécisme étant une valeur fondamentale pour Didier, mais aussi pour tous les bénévoles et jeunes en service civique qui viennent chaque jour porter leur aide. Leur leitmotiv : s'occuper des animaux blessés à cause de l'homme ou de l'activité humaine. Recueillant environ 3500 animaux par an, ces hommes et femmes nourrissent, guérissent, réadaptent à la vie sauvage et relâchent. C'est la finalité et la difficulté de leur mission : rétablir l'animal mais également lui donner les clés pour survivre. Cela passe par l'éducation, grâce à des animaux « pilotes », mais aussi par l'inculcation de la peur de l'homme. Si chacun de ces bénévoles travaillent pour l'animal, ils doivent toutefois rester distants : un animal sauvage n?ayant plus peur de l?homme ne serait plus adapté à la vie sauvage.

Ce reportage s'attarde sur le lien entre l'Homme et l'animal. Ça n'est ni un reportage sur les animaux blessés, ni sur les humains au travail, mais sur l'être humain se mettant au service de la santé de l'animal jusqu'au moment où il retrouvera sa liberté. Les animaux sont souvent « tués par la main de l'homme ». Ici, ils sont sauvés par cette même main.J'ai souhaité m'éloigner des cris d'alerte des uns et des autres, des discours alarmistes sur l'environnement. J'opte pour l'optimisme : l'Homme est aussi capable du meilleur.

Maud DUPUY

2019

© tous droits réservés.

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© Maud DUPUY, Tous droits réservés.