NOUVELLE-ZÉLANDE

(Photographies prisent en partie à l'argentique)

En anglais New Zealand, en māori Aotearoa, elle est constitué de deux îles (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus petites, elle est est très isolée géographiquement et est située à environ 2 000 km de l'Australie. Son isolement a permis le développement d'une flore et d'une faune endémiques très riches et variées.

L'île du Sud (South Island) est la plus grande et est partagée dans toute sa longueur par les Alpes du Sud. L'île du Sud possède dix-huit sommets supérieurs à 3 000 mètres.

L'île du Nord (North Island) est quelque peu montagneuse, mais marquée par le volcanisme et une activité géothermique.

La Nouvelle-Zélande possède d'énormes ressources marines, Le pays est parsemé de lacs.

il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : en effet les Maori y sont arrivés entre 1050 et 1300. le territoire devient par la suite une colonie britannique en 1840. La Nouvelle-Zélande devient indépendante en 1907 et accède à la pleine souveraineté en 1947. La Nouvelle-Zélande est depuis son indépendance une monarchie parlementaire, et est membre du Commonwealth. La langue nationale est l'anglais, mais la langue des signes et le māori ont également un statut officiel. La capitale est Wellington et la plus grande ville Auckland.

Une grande part de la culture contemporaine néo-zélandaise a des racines britanniques, mais cette culture « kiwi » a également vu des apports des cultures américaine, australienne et maori, avec d'autres cultures européennes et asiatiques et polynésiennes non-maori. De grandes fêtes sont tenues chaque année à Auckland et Wellington pour fêter Divali et le Nouvel An chinois, ainsi que le plus grand festival polynésien du monde, Pasifika Festival.

Les Maori considèrent encore leur allégeance aux groupes tribaux comme une part essentielle de leur identité ; c'est ainsi que les liens de parenté maori ressemblent à ceux des autres cultures polynésiennes. Les arts, chants et danses traditionnels redeviennent populaires à partir de la fin du XXe siècle, tout comme la gravure sur bois et le tissage. L'architecture maori connaît également une hausse de popularité. Le tatouage maori a traversé les époques. Grâce à la beauté et à la symbolique de ses motifs, il s'est popularisé en dehors des frontières de la Nouvelle-Zélande. À l'origine, c'était le visage qui était au centre de l'art du tatouage maori, aujourd'hui, ces motifs spiralés sont surtout tatoués sur le corps.

Le sport joue un rôle majeur dans la culture néo-zélandaise, particulièrement le rugby à XV (Avec les All Blacks, champions du monde). Par ailleurs, La Nouvelle-Zélande est considérée par certains comme une destination de sport extrême et tourisme d'aventure.

Bref, la Nouvelle-Zélande offre une multitude de paysages : , villes et buildings bien anglo-saxon, la mer, les lacs et les rivières, les montagnes et le volcanismes, les forêts humides et les fougères arborescentes, des animaux endémiques ou justes surprenants, du kiwi aux phoques et baleines. Pas étonnant que ce pays ai servit de décor au Seigneur des Anneaux !

Maud DUPUY

© Tous droits réservés.

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© Maud DUPUY, Tous droits réservés.